Alors que la majorité des personnes visitant le Népal viennent escalader le Mont Everest ou découvrir la spiritualité de religions comme l’hindouisme indien ou le bouddhisme, ce n’est pas le cas de Brigitte Nachtmann-Leitl. Si cette opticienne se rend au Népal, c’est dans le but de transmettre ses connaissances et son expérience sur la vue, les yeux et les lunettes à la population locale.

Les maladies des yeux posent un énorme problème dans les pays pauvres dont fait partie le Népal. 45 millions de personnes souffrent de cécité dans le monde et 90 % d’entre elles vivent dans les pays du tiers-monde.

Découvrez le travail de cette opticienne engagée pour la santé des yeux au Népal.

 

protecting people

Pour uvex, protecting people signifie également s’engager partout dans le monde pour les populations en détresse. La fondation Rainer Winter joue un rôle majeur dans la volonté du groupe uvex de respecter ses responsabilités sociétales. Cette fondation a été créée en 1980 par Rainer Winter, PDG d’UVEX WINTER HOLDING GmbH & Co. KG. afin « de venir en aide aux enfants démunis, malades et handicapés du monde entier », déclare-t-il.

Parce que cela fait plus de 90 ans que le groupe uvex fabrique des lunettes de protection pour le sport et le travail, il reste indissociable de la santé des yeux. En tandem avec le groupe uvex safety, la fondation Rainer Winter est un partenaire actif depuis cinq ans de l’association Vision for the World pour aider les enfants au Népal en promouvant la santé des yeux à travers des projets bien concrets. Plus d’informations sur la responsabilité sociétale du groupe uvex

Le travail de Brigitte Nachtmann-Leitl

En mai 2016, Brigitte Nachtmann-Leitl, opticienne spécialisée chez uvex dans les lunettes de protection à verres correcteurs, se rend au Népal pour la quatrième fois afin de transmettre ses connaissances au personnel des cliniques de Biratnagar et Lahan, dans le sud du pays. Elle explique : « Au Népal, il n’y a pas de formation en optométrie comme nous en recevons dans nos pays. Ainsi, les lunettes sont vendues et fabriquées dans des cliniques sans aucune connaissance en optométrie. » Dans de nombreux cas, cela pose plus de problèmes que cela ne n’en résout.

Depuis 2012, elle a déjà formé 18 ophtalmologues au Népal. Son principal objectif est de dispenser des formations à la fois théoriques et pratiques afin de transmettre les connaissances de base en optométrie, d’optimiser les méthodes de travail et d’utiliser efficacement les équipements disponibles.

Un travail qui porte ses fruits. Au cours des premières années, les instruments de mesure optique envoyés par Vision for the World étaient ignorés et laissés dans leur emballage. Aujourd’hui, cependant, grâce au travail mené par Brigitte Nachtmann-Leitl, les ophtalmologues népalais sont confiants dans la manipulation des instruments même les plus modernes, ce qui permet d’assurer un ajustement correct des lunettes à la vue de chaque porteur.

 

L’engagement de Brigitte Nachtmann-Leitl

Bien avant 2012, date de son premier détachement au Népal, Brigitte Nachtmann-Leitl avait déjà des projets de voyage en tête que le groupe uvex a pu l’aider à concrétiser. En effet, le groupe uvex est à l’origine du projet et l’a supporté financièrement en prenant en charge les coûts des vols et des vaccinations ou encore à travers des dons faits à Vision for the World via la Fondation Rainer Winter. Brigitte Nachtmann-Leitl explique très humblement : « Ma contribution se résume à mes vacances et mes loisirs ».

 

Mais c’est déjà tellement. Nous vous remercions pour votre engagement sans faille en faveur des plus démunis, votre générosité à partager vos connaissances et votre savoir-faire, votre courage à vivre dans des régions pauvres et à affronter le changement climatique, la pollution et les catastrophes naturelles.