La course cycliste Desert Dash qui se tient en Namibie est réputée pour être la course de VTT la plus difficile au monde. uvex y a participé avec sa propre équipe.

Plus de 1 000 coureurs participent chaque année à cette course cycliste à l’occasion de laquelle ils traversent le plus vieux désert du monde: le désert Dash. Rares sont les courses cyclistes aussi complexes: sur l’itinéraire partant de l’intérieur des terres jusqu’à la côte Atlantique, ils parcourent plus de 370 km en 24 heures extrêmement éprouvantes.

Afin d’éprouver notre slogan « protecting people », uvex Afrique du Sud a inscrit sa propre équipe, composée de Martin Godetz (directeur international Ventes, uvex sports Allemagne), Christo Nel, Kyle Wood et Tiego Kekana, ainsi que Darryl Jacobs (directeur général uvex Afrique du Sud) et Penda Ickua (responsable marketing PPE Cymot) pour l’équipe accompagnante.

Les quatre collègues des divisions sports et sécurité au travail étaient équipés de produits uvex afin de démontrer ce qui fait l’ADN uvex: protéger les personnes au travail, dans le sport et les loisirs.

373 kilomètres en 24 heures

La course Desert Dash 2018 a débuté par un après-midi d’été brûlant à Windhoek, capitale de la Namibie. Les rafales de vent venant de face atteignant 40 km/h et les températures supérieures à 30 °C ont donné aux participants un avant-goût des épreuves qui les attendaient.

Au cours des 24 heures qui ont suivi, ceux-ci ont quitté l’intérieur des terres pour traverser le désert de Namibie jusqu’à la côte Atlantique.

Six étapes jalonnaient le parcours : seule la première et la dernière rassemblaient l’ensemble des coureurs, les quatre autres étapes intermédiaires étaient menées par un seul coureur de l’équipe.

La course cycliste se poursuivant même de nuit, les coureurs tentaient de dormir entre les étapes, où et quand ils le pouvaient.

Cependant, les épreuves se sont avérées trop difficiles pour nombre d’entre eux. Notre équipe a vu tout au long de la course des coureurs atteindre leurs limites, puis renoncer. Ils ont été 186 à abandonner.

L’équipe uvex a franchi la ligne d’arrivée à Swakopmund, ville côtière idyllique sur l’Atlantique, après 23 heures de course éreintantes. Ce moment restera gravé dans la mémoire de tous les participants.

« La course cycliste la plus intense que je n’ai jamais vécue. »

Darryl Jacobs, directeur général d’uvex safety Afrique du Sud, a soutenu nos coureurs tout au long de la course. Il a assuré leur ravitaillement en denrées alimentaires et en eau aux différents points de contrôle.

Darryl Jacobs estime qu’il s’agit de la course cycliste la plus intense qu’il n’ait jamais vécue.

uvex éprouve une grande fierté face au succès de son équipe, qui est parvenue à surmonter cette épreuve. La détermination et l’implication personnelle des membres de l’équipe pendant l’événement ont tout bonnement été incroyables. L’expérience et l’implication de Martin Godetz ont elles aussi largement contribué au succès de l’équipe.

Des équipements uvex safety et uvex sports

La participation de notre équipe mixte à la course Desert Dash prouve une fois encore à quel point les deux divisions sports et sécurité au travail sont complémentaires. Car, après tout, ce n’est pas seulement les participants qui provenaient de deux sociétés, mais leurs équipements aussi.

L’équipe uvex s’est distinguée dans le peloton grâce au casque de vélo city light. L’éclairage LED intégré s’est révélé précieux sur le parcours et a garanti la sécurité de l’équipe la nuit.

Pour protéger les yeux des coureurs dans le désert, les membres de l’équipe portaient les lunettes de protection uvex pheos cx2 , dotées de verres incolores la nuit et de verres gris le jour.

Cette course n’aurait pas été possible pour nos coureurs sans le soutien inestimable de Cymot, le partenaire le plus important d’uvex en Afrique. uvex a inscrit son équipe à la course de son propre chef. Le PDG Axel Theissen, Penda Ickua (responsable marketing PPE Cymot) et le responsable sport Mario Katzur ont offert à l’équipe un soutien sur place extrêmement précieux : ils conduisaient le véhicule d’accompagnement, se chargeaient du ravitaillement, veillaient à préserver l’esprit d’équipe et leur apportaient un soutien sans faille.